La commune de Mies vous accueille


Lieux-dits

En Pénys Lire l'article de Madeleine Schurch
Les Morennes du prélatin mourr avec suffixe -ena, Morenna, Morenny. Moraine emprunté au patois savoyard. Talus, pente au bord d'un ruisseau.
Les Tattes Verdaines très probablement terre appartenant à une famille Verdaine. Tattes désignant un terrain maigre ou en friche.
La Faverge du latin fabrica (forge). Lieu où se trouvait une forge.
La Vy à Vaux Vy du latin via (voie) et Vaux du latin vallis (vallée).
Les Truits du latin torculum (pressoir). Morceau de vigne où devait se trouver un pressoir
La Vy de l'Etraz Vy du latin via (voie) et strata (route dallée).
Le Chauchay dérivé de chauchier. Endroit piétiné par le bétail.
Les Communaux Communailles. Terrain appartenant à la communauté villageoise (prés ou bois).
Chemin de Feur (et pas de Fleurs !) de "defeur" (dehors)
Ique terme patois signifiant ici, toujours en composition avec un adverbe. Ique-Derry (ici derrière). Ique Defeur (ici dehors).
Les Mouilles à l'origine, prairie très humide, du latin mollis (mou).
La Gouille Marion de l'allemand gullja (flaque), dépression pleine d'eau, en patois (goille). Marion, prénom féminin.
Aux Arainis du latin aranea (araignée). Terrain où abondent les araignées.
A l'Epine de spina (épine). Endroit où se trouvent des arbustes à épines (églantiers, ronces).
En Vorzier du gaulois Worrike (saule). Endroit où l'on trouve des saules et des osiers.
En Trembley du latin tremulus. Bosquet ou forêt de peupliers-trembles.
Les Hutins dérivé de haut, hautin. Vigne haute s'agrippant à des arbres.
Les Ouches du mot olca, terre labourable. Plantage ou grand jardin à proximité du village.
En Fontanes de fontana, fons. Endroit où se trouve une source.
La Crota du latin crypto (souterrain). Endroit où se trouve une petite grotte.
En Veytay de vey, veil, vieux, et de tay, tey, teil qui signifie tilleul. (Au Vieux Tilleul).

 

Extraits tirés du livre de Bernard BARBEAU : MIES, A l'écoute de son passé, pp. 16 - 17